Ethique et cohérence – La Pratique

De l’importance de rester cohérent et discernant malgré les conditionnements extérieurs qui nous poussent sans cesse à réagir et à ne pas être en conscience de nos actes, paroles et pensées. C’est- à-dire que chacun-es d’entre elles-eux vont avoir des conséquences non seulement sur soi-même, mais également sur autrui et sur le monde, ceci à court, moyen ou long terme.

L’effort intense à maintenir cette capacité d’écoute et de discernement pour rester cohérent et parfois complètement désaligné du monde qui nous entoure et de la pensée standardisée, des normes, des jugements de valeur, des comparaisons.

Tout ce qui émane de moi provient d’une intention, soit de peur, soit d’Amour. La plupart du temps nous réagissions. Donc la pensée, le mot ou l’action découle d’une blessure consciente ou inconsciente qui nous pousse à nous protéger par peur que cela se reproduise. Le plus gros travail du yogi n’est pas de devenir performant physiquement.

Le travail du yogi est de concentrer tous ses efforts à comprendre puis déconstruite les croyances qui poussent à réagir sans cesse, et à observer et alimenter la source d’amour d’où l’intention viendra générer des formes au travers de ses actes, pensées et paroles, aussi simples soient-ils. Développer la Conscience. Et le rayonner autour de soi. Non pas pour en récolter personnellement les fruits. Mais pour servir le commun, pour servir le Vivant, pour être en service. Quelle que soit l’expérience traversée. Tel est le travail du yogi. L’Amour : savoir le reconnaître en Soi peut être le travail d’une Vie. L’offrir au Monde aussi. L’Amour a tant de facettes, on nous apprend dès notre plus jeune âge qu’il est dans la démonstration affective. Et nous voilà enfermé dans une croyance. La plupart du temps générant de la dépendance. Donc de la peur.

L’Amour est partout. Dès le moment où nous rendons capables d’oser Voir, Ecouter autrement. Dès le moment où nous osons nous confronter à nos peurs de perdre, de mourir, d’être seul, d’être aimé, de tout contrôler… Oser mourir à soi-même : Chaque jour offre son lot d’opportunités de le vivre pour pouvoir se désentraver, se rendre Libre. Il n’y a rien à quérir. Tout est déjà là. Tat Sat

Photo : Stijn Dijkstra www.furstet.com